Chômage et location: L'équation possible

Je suis au chômage ou j'ai des faibles revenus puis-je quand même louer?

Chômage et location: L'équation possible

Le droit au logement est un droit fondamental, pourtant se pose le problème entre le droit et la réalité. En effet, beaucoup de personnes sont en situation de fragilité, car elles n'ont pas d'emploi ou un emploi précaire et se retrouvent exclues du marché locatif.

On observe que de nombreux bailleurs dans le secteur locatif pour répondre à leurs craintes de se retrouver avec un Locataire en situation d'insolvabilité  ( incapacité à honorer ses loyers). Il est important de noter que la solvabilité est une condition essentielle du contrat, puisque c'est la contrepartie de la mise à disposition d'un bien immobilier ( logement ou maison). Ces bailleurs ont  alors instauré un principe qui s'appuie sur un coefficient financier : une personne pour prétendre à la location d'un logement doit avoir des revenus 3 fois supérieurs au montant du loyer. Cela part du principe qu'une personne qui à un taux d'endettement de plus de 33% pour ses dépenses de loyers à de forte chance de se retrouver en situation de difficulté financière pour payer ses autres dépenses essentielles: nourriture, santé... en plus de son loyer.

Cet usage de ne retenir les locataires qui ont des revenus supérieurs à 3 fois le loyer mesuel du bien qu'ils souhaitent louer et très utilisée dans les agences immobilières classiques. Mais sachez que ce n'est pas une fatalité.  Il existe des bailleurs professionnels ou particuliers plus éthiques qui vont prendre en compte d'autres paramètres pour déterminer si la personne sera en capacité de payer son loyer tous les mois, mais aussi d'avoir un solde de revenus suffisant pour subvenir à ses dépenses une fois son loyer payé.

En effet, lorsqu'une location vous est refusée, cela peut aussi signifier que votre projet de location pourrait mettre en péril votre situation financière par rapport à vos revenus actuels. C'est aussi au bailleur de s'en assurer lorsqu'il étudie votre candidature de location en regardant notamment vos loyers antérieurs, la régularité de leurs paiement.

Vous devez donc convaincre votre futur bailleur, si vous estimez être en capacité de payer malgré vos revenus faibles ou votre situation en CDD, contrat d'intérim. ...

Voici nos conseils:

- Vous devez préparer un dossier locatif solide et complet que vous pourrez défendre. Un dossier locatif: c'est le dossier qui regroupe tous les documents nécessaires à prouver votre identité et votre situation financière ( dans la limite des documents que peut réclamer un propriétaire) : fournissez donc tous vos justificatifs de revenus ou qui prouvent votre situation. Par exemple: si vous avez des revenus ARE vous devez fournir des attestations (téléchargeables sur votre espace pôle emploi), même si ce n'est pas considéré comme une source de revenus. Cela peut-être présenté à votre propriétaire pour prouver que vous avez des ressources actuellement.

- Vous pouvez demander une caution bancaire à votre établissement bancaire. Cette caution qui peut être acceptée ou non par votre banque, permet que cette dernière se porte garante des loyers impayés et ainsi rassurer votre futur propriétaire qu'il pourra avoir des garanties en cas d'impayés.

- Vous pouvez demander à des proches: famille, amis, s'ils peuvent se porter garants. C'est engageant pour eux, comme la caution bancaire, ils seront caution en cas d'impayés, c'est-à-dire que le propriétaire pourra se retourner contre eux pour être payé et engager toutes les démarches contentieuses nécessaires pour être payé par eux suite à votre défaillance.

 - Selon votre statut, il existe des dispositifs d'aides : APL, action logement qui pourront prendre en charge une partie de vos loyers. Renseignez-vous auprès de la CAF de votre lieu de résidence ou en ligne vous pouvez faire des simulation : lien CAF

- Faire une demande de garantie VISALE:  cette garantie permet à des particuliers de bénéficier d’une caution, d’un garant, et ce gratuitement et pour la durée d'un bail d'habitation classique (hors renouvellement) soit les trois premières années du bail. Il existe des conditions pour en bénéficier et des démarches à effectuer. Renseignez-vous ici

- Vous pouvez vous adresser à des bailleurs spécialisés bailleurs sociaux proposant des logements conventionés à loyer inférieur à ceux du marché immobilier classique. Ou encore faire une demande de logement social auprès de votre mairie ( c'est une procédure longue, qu'il faut l'anticiper).

- Vous pouvez biensûr utiliser notre système de recherche de biens immobilier en vous inscrivant en tant que Locataire sur www.matcherunbien.com et également prendre contact avec nous pour des conseils et vous aider à constituer un dossier locatif pertinent.

 


Partager cet article

Commentaires


Aucun commentaire.

Ecrire un commentaire